0 800 05 05 32 appel gratuit

ENTRETIEN : à la découverte de Bains-les-Bains

avec Jean-Michel MASSET
DIRECTEUR DES THERMES

Aux commandes des thermes de Bains-les-Bains depuis mai 2011, Jean-Michel Masset a commencé sa carrière à la Chaîne Thermale du Soleil en 2007 en tant que directeur des thermes de Saint-Honoré-les-Bains.

Originaire du Nord, Jean-Michel Masset a sillonné la France et l’Angleterre dans des maisons et hôtels de caractère après des études dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration avant de mettre ses compétences et sa passion au service du thermalisme.

 

Entretien avec Jean-Michel MASSET

Le Magazine Thermal (LMT) : Racontez-nous les origines du thermalisme à Bains-les-Bains ?

Jean-Michel Masset (JMM) : 

Les origines romaines du thermalisme de Bains-les-Bains ne font pas de doutes. En novembre 1752, un ingénieur en chef de Lorraine, travaillant sur ordre du roi Stanislas, à la restauration du « Bain Romain », lors de la réparation du bassin de la principale source, découvrit avec ses ouvriers, sous une colonne cylindrique de six pieds percée selon son axe pour donner issue à l’eau, environ 600 monnaies romaines en bronze aux effigies d’Auguste, d’Agrippa, et d’autres empereurs.

LMT : D’où vient le toponyme original de Bains-les-Bains ?

JMM :  L’origine du nom est donnée par l’étymologie latine : balneum. Les orthographes diverses que l’on retrouve sont : Bains, Bain et Balneis (XIVe siècle), Baing (XVIe  siècle). La plus courante : du XIIe au XVIIIe siècle reste la plus simple : Bain. L’orthographe moderne est fixée au XIXe siècle : Bains. Puis, Bains en Vosges pour la différencier de Bain-de-Bretagne, et enfin Bains-les-Bains.

LMT : Aujourd’hui les thermes sont réputés pour traiter quelles pathologies ?


JMM
: Déclarées d'intérêt public par l'empereur Napoléon III en 1864, les eaux de Bains-les-Bains sont, aujourd’hui, reconnues dans le traitement des maladies cardiovasculaires et rhumatismales.

Pour la Santé et une prise en charge holistique, les thermes proposent des cures thermales en Rhumatologie et Maladies cardio-artérielles, des cures thermales spécifiques Hypertension artérielle, Coxarthrose - Gonarthrose, Spondylarthrite ankylosante, Fibromyalgie, et Retour à l’effort physique, enfin des mini-cures de 6 à 12 jours Hypertension artérielle, Spondylarthrite ankylosante, Mal de dos, et Forme et Santé.

Pour allier Mieux-être et Santé : l’Option Santé Active (panel de 18 activités physiques adaptées), la Sophrorelaxation en bain de kaolin, des Consultations diététiques et ateliers Cuisine Santé,et un Spa thermal avec un large éventail de soins du visage et du corps.

LMT : Quelles sont les nouveautés pour 2016 ?

JMM : Chaque année aux Thermes de Bains-les-Bains, nous renforçons notre accueil thérapeutique avec une équipe multidisciplinaire, permettant à nos curistes de comprendre leur maladie, leur corps, afin de retrouver l’image de soi, le sentiment d’auto efficacité, de formaliser de nouveaux projets, et enfin, de maintenir une qualité de vie (confort, autonomie…).

Afin de rendre les cures thermales spécifiques encore plus riches en échanges, nous nous sommes enrichis de l’expérience de centres de rééducation, des associations des Clubs Cœur et Santé (20 dans la région Lorraine), de fibromyalgie (Nancy), et de spondylarthrite ankylosante (Epinal, Nancy).

Une nouvelle mini-cure baptisée Bilan
« Forme et Santé »
s’ajoute à notre offre thermale. Elle permet de faire un bilan complet de vos activités physiques pratiquées et votre hygiène de vie afin de développer et d’optimiser votre santé « active » au quotidien, par un accompagnement privilégié.


LMT : Vosgien d’adoption, quels sont vos lieux de promenades préférés ?

JMM : Dans les Hautes Vosges, Xonrupt Longemer est un lieu privilégié, où il est agréable de prendre son temps au bord du Lac, de randonner, ou de faire du VTT.
Vous êtes dans un environnement qui a su préserver ses atouts naturels, entre lacs, forêts, montagnes, avec la Bresse et Gérardmer juste à côté.

L'Imagerie d'Epinal, la dernière de France, et reconnue dans le Monde entier, qui a repris la tradition de la légendaire Imagerie Pellerin fondée au XVIIIe siècle. C’est un lieu, où il est bon de flâner et de se laisser aller à quelques rêveries en découvrant le patrimoine traditionnel qui va de la planche d'historiettes - ancêtres de la BD - aux célèbres "Chat botté" et autres illustrations de contes de Perrault. L’Imagerie d’Epinal allie histoire et modernisme, en créant aujourd’hui des images d'événements contemporains dessinées par des artistes locaux.

(septembre 2015)

Découvrir la Station de Bains-les-Bains