0 800 05 05 32 appel gratuit

INTERVIEW : le métier de médecin thermal avec le Docteur Léger exerçant aux Thermes de Cambo-les-Bains

Médecin thermal par Philippe Léger, docteur en médecine générale, capacité en médecine thermale

Après des études de médecine à Limoges, et diplômé en 1998, Philippe Léger a effectué des remplacements essentiellement en médecine rurale de 1996 à 2002 en Limousin et Charentes limousines.
Ce brillant médecin est installé en centre de cure thermale à Cambo-les-Bains depuis avril 2003, et il a obtenu en 2005 la capacité en hydrologie et climatologie.

 

Entretien avec le docteur Philippe léger

Le Magazine Thermal (LMT) : Quel est votre rôle en tant que médecin thermal ?

Philippe Léger (PL) : Le rôle du médecin thermal est dans un premier temps d’expliquer au patient les grandes lignes du thermalisme : composition de l’eau thermale, différents soins proposés dans le centre et orientés suivant la pathologie de la personne, effets secondaires pouvant apparaître au décours de la cure et ce qu’il ait en droit d’attendre du bénéfice de ces 3 semaines.

Dans un deuxième temps un interrogatoire et une écoute du patient sur ses antécédents et sur les problèmes médicaux qui l’ont conduit dans le centre, celui-ci est suivi d’un examen clinique rigoureux et complet. Apres cela c’est au médecin thermal de décider les soins adaptés au curiste si celui-ci n’a présenté aucune contre-indication qui pourrait empêcher la cure.
Le médecin thermal a un devoir de suivi de son patient durant les 3 semaines pouvant conduire à réorienter certains soins et à vérifier l’absence de pathologies intercurrentes, un rôle dans l’éducation thérapeutique de celui-ci, lui indiquant conseils notamment hygiéno-diététique et physiques qu’il devra poursuivre à son retour.
Enfin un courrier avec le médecin référent ou spécialiste du patient relatera le suivi thermal et ce que l’on doit attendre au retour.

LMT : Que peut-on attendre d'une cure en rhumatologie ?

PL : On recherche avant tout une amélioration de la symptomatologie douloureuse sur plusieurs mois voire une année, avec si possible une diminution de la consommation d’antalgiques, diminution de la kinésithérapie, moins d’arrêt de travail pour les personnes encore en activité. Amélioration de l’autonomie pour ceux qui en avait perdu et dans tous les cas qu’ils suivent tous les conseils qu’ils leur ont été donnés avec si possible une activité physique adaptée en fonction de la pathologie et du patient.

Enfin il existe aussi une composante psychologique où le patient durant cette période laisse derrière lui ses problèmes personnels, il est pris en charge de façon globale ce qui contribue aussi à diminuer ses tensions musculaires. 

LMT : Outre le suivi des curistes, assurez-vous d'autres missions ?

SAM

PL Je m’occupe plus particulièrement de la prise en charge et du suivi de patients avec des malades chroniques. Je supervise notamment l’encadrement médicale de la cure Post cancer du sein. 

J’assure également la formation, avec un confrère ORL, de l’ensemble des Agents de Soins Thermaux sur la révision des protocoles de soins et les effets thérapeutiques de chaque soin.

Nouvelle mission de prévention, l’ensemble des médecins thermaux de Cambo va remettre en 2017 des kits de dépistage du cancer colo rectal à nos patients éligibles des Pyrénées Atlantiques dans le cadre d’une collaboration avec la CPAM de Pau.

LMT : Quels conseils avez-vous à donner à un curiste qui effectue sa première cure ?

PL : Les conseils sont donnés dès la première consultation : d’abord être détendu, ne pas hésiter à se reposer après les soins. Si un soin ne convient pas, est mal supporté ou si une pathologie apparaît en cours de séjour en aviser très rapidement son médecin thermal.

LMT : Pouvez-vous nous raconter une anecdote qui vous a marqué depuis que vous officiez aux thermes de Cambo ?

PL : Ce n’est pas vraiment une anecdote, mais plutôt le fait que plusieurs personnes qui étaient sédentaires ont découvert la mobilisation en piscine avec kinésithérapeute et ont par la suite continué une activité telle que l’aquagym au retour, ce qui est valorisant et encourageant.

 

(Mars 2017)

Découvrir la Station de Cambo-les-Bains