0 800 05 05 32 appel gratuit

Dans les coulisses des thermes de Saint-Amand-les-Eaux

Rencontre avec georges delhaye, responsable technique

Nous avons rencontré, Georges Delhaye qui nous explique son passionnant métier.
Natif des Hauts de France, après des études au Lycée Technique de Vieux Condé, diplôme en poche, il intègre le 11 Octobre 1999 les Thermes de Saint-Amand-les-Eaux en qualité d’ouvrier d’entretien et de maintenance.
Consciencieux , efficace, et curieux, il va rapidement devenir un élément indispensable au sein de l’équipe technique pendant une dizaine d’années au cours desquelles il a fait face à bon nombre d’incidents et pannes en tous genres. Il a tout appris sur le terrain thermal, en se frottant à ces difficultés.

Le 1er janvier 2013 , il est nommé au poste de Responsable Technique se voyant ainsi confier la grande responsabilité du bon fonctionnement de l’ensemble des Thermes.

 

Entretien avec georges delhaye

Le Magazine Thermal (LMT) : Quelles sont vos principales missions ?

Voûte romaine

Georges Delhaye (GD) : En tant que responsable technique, j’ai tout d’abord un rôle très actif de coordination avec la direction des Thermes, les responsables techniques régionaux, les hydrogéologues, et le service d’ingénierie sanitaire pour les travaux engagés sur la station. 

A la tête d’une équipe de 3 ouvriers et d’un jardinier (7 ha d’espaces verts), je m’occupe également de la maintenance des locaux techniques et notamment du chauffage, des tuyaux et des forages : entretien, hygiène, désinfection, et détartage.

Je dois faire preuve d'une grande réactivité quand la maintenance indique un incident (défaillance électrique, foudre, inondations ou tornades) et qu’il faut se précipiter pour rendre accessibles les soins sans délais. Il faut être capable de résoudre rapidement et efficacement les imprévus.

LMT : Pouvez-vous nous dresser votre journée type au sein des Thermes ?

GD : Ma journée commence toujours par un tour de l’ensemble des bâtiments et du parc afin de vérifier que tout est en place. Je salue également les entreprises qui peuvent être présentes sur site pour m’assurer que tout se passe bien.

Puis, je fais un point avec mon équipe pour organiser la journée de travail de chacun (équipe du matin, et équipe de l’après-midi). Ensuite, s’il n’y a pas de problèmes urgents, je m’attèle aux tâches administratives telles que les commandes, les suivis de devis, les compte-rendus…

Ma journée se termine à nouveau par un tour de l’établissement et des entreprises pour rester à l’écoute sur le terrain et prévenir les incidents.

LMT : Quelle est l’intervention la plus courante ?

SAM

GD : La panne la plus courante est la coupure électrique due à des intempéries ou à un problème du réseau. Il faut alors vérifier toutes les installations et tout relancer, notamment le forage, pour pouvoir accueillir les curistes sereinement.

Même si nous sommes rôdés à ce genre d’intervention, elle peut prendre du temps.

LMT : Racontez-nous une anecdote qui vous a marqué dans vos interventions ?

GD : En 2012, la Chaîne Thermale du Soleil a tourné sa publicité à Saint-Amand-les-Eaux avec une équipe digne des plus grands plateaux de cinéma. Afin de montrer tous les soins prodigués dans les 20 stations que compte le groupe, il a fallu créer un bain de boue dans nos Thermes, qui n’en possèdent pas !

Il s’agissait d’un défi inimaginable pour moi : trouver le lieu, s’assurer de la solidité de l’installation, rester attentif à l’hygiène, car les Thermes sont restés en fonctionnement. Il a donc été décidé de vider un des bassins de l’espace piscine, de l’étanchéifier pour qu’il puisse accueillir 5 tonnes de kaolin ! Nous avons relevé le défi avec l’équipe des décorateurs. Il a fallu ensuite penser à l’évacuation et la remise en état pour accueillir dès le surlendemain les curistes.

Un beau challenge réussi !

LMT : Quels sont les enjeux pour vous liés aux travaux des futurs Thermes ?

GD : Il s’agit d’un nouveau défi à relever, car pendant plusieurs mois, de nombreuses entreprises extérieures seront présentes continuellement sur le site pour travailler à la réfection du Grand Hôtel accolé aux Thermes. Il faut ainsi s’assurer du bon avancement de ces travaux et d’en rendre compte régulièrement au responsable du chantier et à la Direction de la Chaîne Thermale du Soleil.

Il faut également faire cohabiter tous ces ouvriers avec les nombreux curistes qui doivent continuer à venir se soigner dans les meilleurs conditions de confort. Et ce défi ne fait que commencer, car le projet de Saint-Amand-les-Eaux concerne également l’ancien Casino et les Thermes actuels. Encore de belles anecdotes en perspective ! 


(Juin 2016)

Découvrir la Station de Saint-Amand-les-Eaux