Cure conventionnée double orientation

Cure RH + AU - Rhumatologie et Appareil Urinaire - Métabolisme

Qu'est-ce qu'une cure double orientation ?

Une cure thermale "double orientation"  permet de traiter conjointement deux grandes familles de pathologies (ou "orientations") :
rhumatologie, phlébologie, maladies métaboliques et urinaires, voies respiratoires, neurologie, maladies digestives, dermatologie, affections psychosomatiques, gynécologie, maladies cardio-artérielles et stomatologie.

Chaque jour, la cure double orientation se compose de 4 soins thermaux dédiés à l'orientation principale et 2 soins dédiés à l'orientation secondaire.

Lors de la prescription et en remplissant le formulaire de demande de prise en charge, votre médecin traitant devra préciser quelles sont les orientations choisies  : l'orientation principale et l'orientation secondaire. Cela ne pourra pas être modifié par la suite ; il faut donc remplir ce formulaire avec le plus grand soin.

Aérobain
Aérobain

La cure double orientation Rhumatologie -Appareil Urinaire et Métabolisme 

Arthrose - Rhumatismes dégénératifs et inflammatoires - Troubles musculo-squelettiques -  Ostéoporose - Lombalgie - Sciatique - Tendinites - Polyarthrite rhumatoïde - Spondylarthrite ankylosante - Séquelles de traumatismes ou d'interventions chirurgicales - Inflammation chronique des tendons - Syndrome fibromyalgique - Raideurs articulaires - Suites de fracture

Les curistes reçoivent, tout au long de la cure, 4 soins par jour pendant 18 jours consécutifs, en rhumatologie. Les soins effectués par des agents thermaux sont de nature très différente, qu’ils soient collectifs (piscine, bain de boue général, vaporarium) ou individuels (baignoires, étuves). Ils peuvent encore s’accompagner de massages effectués par des masseurs-kinésithérapeutes.

Pour les pathologies chroniques (arthrose, rhumatismes inflammatoires, ...), on cherche dans un premier temps à soulager la douleur et diminuer la consommation d'anti-inflammatoires. L'eau thermale est utilisée directement dans des bains (eau thermale et/ou boue), qui imprègnent totalement le corps, décontracturent les articulations douloureuses et les muscles périphériques (ceux qui soutiennent l'articulation défaillante).

Le volet éducatif, dans un deuxième temps, repose sur l'entretien d'activités physiques régulières (cours de gym douce, pilates, ...), l'apprentissage de postures et démarches qui soulagent (ateliers "gestes et postures", "bon dos", ...), ainsi que la mise en place d' une nouvelle hygiène de vie , permettant de ralentir la pathologie (diététique, ...).
Pour les suites de fractures, de séquelles traumatiques ou d'interventions chirurgicales, l'objectif consiste à résorber les douleurs en rééduquant progressivement le membre accidenté : la kinésithérapie en piscine renforcent les muscles, qui soutiennent mieux les articulations et régénèrent de la souplesse.

Les objectifs

  • Améliorations des signes fonctionnels et biologiques
  • Réduction de la consommation médicamenteuse
  • Diminution des douleurs
  • Diminution des phases de crises et prévention des complications
  • Préservation de l’autonomie et de la qualité de vie
  • Facilitation du maintien à domicile et réduction du recours à l’hospitalisation
  • Prévention du vieillissement et accompagnement du Bien-vieillir

 

Douleurs, brûlures en urinant, fatigue... Les pathologies touchant  l’appareil urinaire sont courantes au sein de la population. Leurs symptômes sont contraignants au quotidien et tendent à fragiliser les relations sociales.

Les traitements, d’ordre médical ou chirurgical, sont efficaces pour certaines affections. En complément de ces traitements, la cure thermale est une thérapeutique intéressante, sans effet secondaire, permettant de diminuer les douleurs, ainsi que la fréquence des crises et des infections. Des bienfaits qui se ressentent en général rapidement.

L’absorption de l’eau thermale grâce à sa composition particulière et sa capacité à neutraliser les bactéries, permet de réduire le risque de calcul et de laver l’arbre urinaire pour prévenir les infections. L’eau de La Preste notamment empêche les microbes de se coller à la muqueuse de la vessie et ainsi le déclenchement d’une crise de cystite.

La médecine thermale fournit également aux patients les moyens d’être plus autonomes face à leur maladie. Le travail d’éducation est en effet essentiel pour les aider à mieux identifier les facteurs de risque favorisant la survenue des symptômes. Mais aussi pour les encourager à appliquer, de manière préventive, les règles d’hygiène de vie conseillées. Les effets se ressentent au cours des premiers mois suivant la cure, et se prolongent dès lors que la cure est renouvelée dans les premières années.