Cure conventionnée simple orientation

Cure PHL - Phlébologie

La prise en charge thermale de la Phlébologie

La cure thermale est une thérapeutique intéressante en phlébologie, car elle n’est pas dangereuse, elle permet donc de soigner sans danger.

Jambes lourdes, œdèmes, varices, fourmillements, crampes… Les symptômes traduisant une pathologie veineuse sont nombreux et, en plus d’être douloureux, particulièrement gênants. La thérapeutique habituelle s’appuie sur un traitement médicamenteux et des règles d’hygiène de vie rigoureuses (limiter la station debout, port d’une contention…), souvent difficiles à respecter.

La médecine thermale constitue un traitement préventif ou curatif et sera un moment privilégié pour prendre en charge les pathologies veineuses ou lymphatiques. Elle doit être envisagée sur le long terme, car les bienfaits des traitements thermaux sont progressifs. Ils présentent, en outre, l’avantage de ne pas être douloureux.  En termes d’efficacité, plus la cure sera réalisée précocement, et plus le traitement sera bénéfique. Il ne faut pas attendre que les autres thérapeutiques soient épuisées pour y recourir.

Quant aux effets, ils se ressentent en général au moins pendant les 6 mois qui suivent la cure, dans la mesure où les règles d’hygiène de vie sont bien appliquées. Pour une maladie chronique, le bon respect de ces règles et la régularité des soins impliqueront de renouveler la cure chaque année.

Comment ça marche ?

Insuffisance lymphatique - Hémorroïdes - Jambes lourdes - Œdèmes chroniques des membres inférieurs - Séquelles de phlébite - Syndrome de Raynaud - Thrombose veineuse et séquelles - Troubles vasculaires des extrémités - Varices et ulcères variqueux

Pour les pathologies chroniques (varices, hémorroïdes, maladie de Raynaud) on cherche dans un premier temps à soulager la douleur des symptômes particulièrement gênants tels que fourmillements, crampes, oedèmes, tout en diminuant la consommation médicamenteuse. L'eau thermale est utilisée directement dans des bains massant les membres inférieurs.

Le volet éducatif repose sur l'entretien d'activités physiques régulières, la mise en place d'une nouvelle hygiène de vie (en particulier autour de la perte de poids), la maîtrise du stress permettant de ralentir la pathologie.

Pour les suites de thromboses veineuses ou les séquelles de phlébite, l'objectif consiste à résorber les douleurs en réhabituant le corps à la mobilité : les mouvements réalisés pétrissent les muscles et stimulent la circulation favorisant ainsi la reprise d'une activité physique régulière et maîtrisée.

Ces stations proposent cette cure