Cure conventionnée simple orientation

Cure VR - Voies Respiratoires

La prise en charge thermale des Voies Respiratoires

La cure thermale prend en charge globalement les pathologies affectant les voies respiratoires aussi bien les voies aériennes supérieures que l'appareil pulmonaire.

Essoufflements, sifflements, toux sèche et irritante, mais aussi productive (ou expectoration), sentiment d’angoisse, douleurs, congestion nasale, mouchage, gêne de la gorge… Ces symptômes peuvent être les conséquences d’affections des voies respiratoires : des pathologies aiguës, souvent d’origine infectieuse ou des pathologies chroniques. Les thérapeutiques actuelles consistent à soulager les douleurs et dégager les voies respiratoires, en général par le biais d’un traitement médicamenteux, pouvant être appliqué localement, pour partie.

La médecine thermale est envisagée comme un traitement préventif, ou curatif selon les pathologies, mais aussi éducatif. Elle va permettre de soulager les douleurs, améliorer la perméabilité nasale et la ventilation des voies aériennes, réduire la consommation de médicaments, diminuer la fréquence des crises ou des infections et favoriser l’éducation du patient.

Des effets renforcés par la situation géographique des établissements thermaux qui font bénéficier les patients d’un environnement sans pollution. Cet éloignement du quotidien leur permet également de rompre avec leurs habitudes, une situation propice pour amorcer par exemple, un sevrage tabagique.

Cette amélioration sera parfois progressive, les effets de la cure n’étant pas toujours immédiats et impliquant de réitérer les cures dans les premières années.

Des affections des voies respiratoires et ORL à tout âge

Allergies respiratoires - Asthme - Bronchites - Otites - Sinusites - Rhinites allergiques - Angines - Rhinosinusites - Rhinoplastie - Rhino-pharyngites récidivantes - Rhume des foins - Toux spasmodiques - BPCO

Les curistes reçoivent, tout au long de la cure, 6 soins par jour pendant 18 jours consécutifs, en voies respiratoires. Les soins s'effectuent sur des postes individuels qui regroupent plusieurs soins. Un équipement spécifique est requis pour une utilisation personnalisée. Ils peuvent s’accompagner de séances de rééducation respiratoires par des kinésithérapeutes.

Pour les infections à répétition (bronchites, otites, ...) on cherche dans un premier temps à diminuer l'inflammation, leur répétitivité et la consommation d'antibiotiques. L'eau thermale est utilisée directement sur les muqueuses des voies respiratoires afin de les nettoyer en profondeur, de fluidifier le mucus, d'apaiser l'inflammation et de favoriser leur régénération.

Les soins locaux sont complétés par un volet pédagogique qui repose sur l'apprentissage du mouchage, le lavage du nez ou encore la kinésithérapie respiratoire.

Pour les pathologies chroniques (asthme notamment), l'objectif consiste à diminuer la fréquence des crises, en favorisant une meilleure ventilation et en réduisant les allergies, souvent liées à la chronicité.